Nous vivons une époque intéressante. Pour certaines personnes, être en confinement est une bénédiction, et pour d’autres, c’est un cauchemar, et nous traversons une diversité d’humeurs et
de changements.

Mais comment ma sérénité ou ma frustration contribue-t-elle à un monde meilleur ?

Une réponse classique à cette énigme est de commencer par l’homme/la femme dans le miroir. En commençant par travailler sur vous même et à vous apprécier. Vous avez peut-être entendu cela un million de fois, oui.
Mais est-ce qu’on y arrive ?

Penser à l’amour est une chose, mais parfois, cela reste une idée ou un concept. Cependant, ce qui compte vraiment, c’est d’en faire l’expérience et de ressentir cet amour.
À partir de cet état d’esprit, la transformation se produit, et nous pouvons nous nourrir, guérir et
s’épanouir.

Une méthode très simple pour évoquer cet amour est de se rappeler et d’apprécier la bonté
que nous avons reçue des autres, à travers un souvenir, un événement spécial qui vous
a fait fondre le cœur. Et juste ressentir pleinement ce moment.

Ainsi, nous pourrions nous rapprocher de la source d’amour.
En reconnaissant simplement que nous pouvons être aimés et que nous méritons d’être aimés.
En acceptant d’embrasser notre petitesse et notre grandeur.

Et à travers cette inspiration et cette chaleur, nous pouvons rayonner et partager notre bienveillance
à notre entourage immédiat, et progressivement, nous pouvons étendre nos intentions positives, à nos voisins, à notre ville, à notre pays et au monde entier.

Lors de ce processus organique, nous pouvons nous rappeler que notre relation aux autres
n’a pas besoin d’être noir ou blanc.

Trungpa Rinpoché disait :
Je crains que l’amour ne soit pas vraiment l’expérience de la beauté et de la joie romantique uniquement. L’amour
est associé à la laideur, la douleur et l’agression, ainsi qu’à la beauté
du monde ; ce n’est pas la récréation du paradis. L’amour ou la compassion, la voie ouverte, est
associé à “ce qui est”. Afin de développer l’amour – l’amour universel, l’amour cosmique,
quel que soit le nom que vous lui donnez – on doit accepter toutes les situations de la vie telles
qu’elles sont. À la fois la lumière et l’obscurité, le bon et le mauvais.

We are living in interesting times, for some people being in lockdown is a blessing,
for others it is a nightmare, and we might go through a diversity of moods and
changes.

But how does my happiness or unhappiness contribute to a better world?

One classical answer to this riddle is to start with the man/woman in the mirror. By
working with yourself and loving yourself. You might have heard this a million times, yes.
But do we manage?

Thinking about love is one thing, but sometimes it can just remain an idea or a
concept. However, being able to experience and to feel the love, this is what truly matters.
From this state of mind transformation happens, and we can nurture, heal and
blossom.

One simple method to evoke this love is to remember and appreciate the kindness
we received from others, through a memory, a special event that melted your
heart. And just feel this moment.

Then at some point, we might be able to get closer to the source of love.
By just acknowledging that we are lovable, that we deserve to be loved.
By willing to embrace our smallness and our highness.

And through this inspiration and warmth we can radiate and share our goodness
to our immediate surroundings, and progressively we can extend our positive
intentions to our neighbors, city, country and the whole wide world.

During this organic process, we can remember that our relationship to others
doesn’t always need to be black or white.

Trungpa Rinpoche said :
I am afraid love is not really the experience of beauty and romantic joy alone. Love
is associated with ugliness and pain and aggression, as well as with the beauty of
the world; it is not the recreation of heaven. Love or compassion, the open path, is
associated with “what is.” In order to develop love — universal love, cosmic love,
whatever you would like to call it — one must accept the whole situation of life as
it is, both the light and the dark, the good and the bad.

Categories:

Comments are closed

en_USEnglish